Quel pouvoir avons nous sur nos pensées?

1 Jan 2024

Article écrit par Flavienne Sapaly
Mob : 06.82.56.38.99
Mail : flavienne.sapaly@humanart.fr

Coach Accréditée EIA Praticien senior et ESIA superviseur

Organisme de Formation Humanart certifié Qualiopi

Nombreux sont mes clients qui expriment leur fatigue à « penser trop ».

Le célèbre écrivain Serge Marquis(1) les rejoint lorsqu’il dit « le plus grand monstre de tous les temps c’est le hamster qui court dans notre tète constamment ».

Sommes-nous les créateurs de nos pensées ?
Sans décrire la mécanique complexe cérébrale qui produit nos pensées, nous pouvons affirmer que les pensées sont un objet qui viennent à nous au même titre que les paysages, les bruits de notre environnement, les évènements extérieurs…des histoires se racontent dans notre tète, commentent, associent, jugent, interprètent, ressassent des vérités, exhaustent des doutes etc…et en cela nous n’avons aucun pouvoir sur elles.

Selon le Dr. Daniel Amen(2), nous produisons 60 000 pensées par jour. Ceci correspond à environ 1 pensée par seconde lorsque nous sommes éveillés !

Nos pensées ne sont cependant pas le fruit du hasard ; notre bas parleur extrait sa prose de nos expériences passées, de notre éducation, de notre culture… il papote au-dedans de nous sans même que nous nous en rendions compte, au point de nous échapper et parfois de s’emballer. Cà s’gite dans les méninges. Cà a du mal avec ce qui est.
Voilà pourquoi, pensées et croyances sont à l’origine de toutes les souffrances que nous nous infligeons à nous-même et aux autres.

Selon Dominique LUSSAN(3), qui a étudié plus de 1800 personnes, plus de 90% des personnes n’arrivent pas à garder un état d’être positif plus de 3’ d’affilée sans qu’une pensée ne vienne les y déloger.

Si nous n’en sommes pas créateurs, pouvons-nous être responsables de nos pensées ?

L’état de vigilance : une clé qui nécessite de l’entrainement
L’écrivant conférencier Eckhart TOLLE(4) a repris ce que la plupart des enseignements spirituels de toutes les traditions nomment la Présence : rester là quelques instants en contact avec ce qui est, nous ouvre cœur et esprit.
Quoi de plus urgent dans l’emballement de nos pensées que de choisir de s’arrêter.
Sans arrêt sur nos pensées, il n’y a aucune possibilité de les contempler comme le propose Byron Katie(5) pour revisiter notre système de croyances.

S’arrêter est déjà le signe d’un choix, le choix de sortir du subir. Cela demande de se rendre disponible. Ouvert au silence. Se poser.

Lorsque le hamster court dans sa cage, l’arrêter est difficile car le plus souvent, le mouvement égotique qui l’anime est la peur, ou le désir : il veut gagner quelque chose ou éviter de perdre quelque chose. Or tant qu’il court, il nous empêche d’apprécier ce qui nous entoure et de contempler le spectacle de la vie.

La vigilance dont nous parlent les pères du désert c’est prêter attention à la présence, à ce qui est en nous immuable ;

« Découvrir ce qui en nous ne vieillira jamais » nous dit Marie de Hennezel(6).
Et ce qui ne vieillira jamais en nous c’est notre capacité d’émerveillement, notre cœur qui bat pour ce que l’on aime, notre attirance pour le beau, le bon et le bien….et le mouvement même de la vie dans l’infini du présent.

Quelles pensées avez-vous en ce début d’année ?
Les résolutions de début d’année, sont l’occasion pour bon nombre d’entre nous, de se souhaiter un futur alléchant ou du moins, pas pire que l’année précédente.
Des souhaits pour un mieux-être ou pour se prémunir des incertitudes liées à l’avenir du monde, de l’économie, à l’évolution de notre santé etc…
Nos pensées anticipent l’avenir d’autant que l’avenir nous est montré sombre et les prive d’ensoleillement.

Jean Yves Leloup(7) , nous invite à cette fameuse vigilance « Se soucier de son avenir et de l’avenir du monde ne change rien à notre destin. Se soucier de notre éternité, n’est-ce pas devenir libre à l’égard du destin et changer de monde ? »

Puissions-nous en ce début d’année, nous souhaiter de nous rendre disponibles pour apprécier le présent sans trop nous soucier de l’avenir, et d’apprendre à choisir nos pensées.

 

[1] Serge marquis est l’auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels : « On est foutu, on pense trop ! » ed Poche, « le jour où je me suis aimé pour de vrai » ed Poche

[2] Dr Daniel Amen, psychiatre et spécialiste de l’imagerie du cerveau de renommée mondiale, auteur de « plus heureux en 30 jours, votre challenge ! » ed Testez

[3] Dominique LUSSAN, fondatrice et presidente de Harmonic Vision ; Sa recherche est fondée sur une étude finalisée en 2003 par un DEA en ethnologie sur « l’impact des états profonds de la Conscience d’un dirigeant sur la création de la valeur globale (économique, humain, environnemental et sociétal) de l’entreprise ».

[4] Eckhart TOLLE auteur de nombreux ouvrages dont « le pouvoir du moment présent » Ed J’ai lu

[5] Byron Katie auteure et conférencière américaine qui enseigne une méthode d’auto-questionnement connue sous le nom « Le Travail de Byron Katie » ou plus simplement « Le Travail ».

[6] Marie de Hennezelle est une psychologue, psychothérapeute et écrivaine française. Elle est connue pour son engagement à l’amélioration des conditions de la fin de vie.

[7] Jean Yves Leloup, philosophe et prêtre orthodoxe, Extrait de graine de conscience – décembre 2023

Autres articles de la même catégorie

Sortir de la « victimite »

Sortir de la « victimite »

Dans un contexte social tendu, évoquer la victimite peut paraitre provocateur. Je crois effectivement que notre culture française est coincée dans le triangle Victime-persécuteur-sauveur qui mène inexorablement au conflit et au sentiment d’impuissance. J’assiste à la...

lire plus
Favoriser l’engagement en entreprise

Favoriser l’engagement en entreprise

Une plainte récurrente des comités de direction ou des RH est le manque d’engagement des salariés voir le reproche d’un désengagement des salariés. La période Covid aurait accéléré cette tendance. Comment agir positivement et concrètement sur l’engagement des...

lire plus
Ces croyances qui nous gouvernent

Ces croyances qui nous gouvernent

Chaque société possède son imaginaire collectif, chaque famille a son arrière-monde, chaque humain vit dans son univers de croyances. Si une petite part de nos pensées est le fruit de nos expériences, une large part est le fruit de nos constructions...

lire plus
Share This